Navigue dans le monde

Reviens à la carte Monde
Légende
  • Régions
  • Capitale
  • Villes
Alternative content
Légende
  • > 90
  • entre 90 et 70
  • entre 70 et 50
  • entre 50 et 35
  • < 35

actualités

Jette un p'tit coup d'oeil sur l'actu de ta destination. Tu découvriras pas mal de choses qui te serviront lors de ton voyage

Avortement : L'Irlande a dit Oui !

Avortement : L'Irlande a dit Oui !

Les Irlandais ont voté « oui » à plus de 66.4% lors du référendum sur la législation de l’Intervention Volontaire de Grossesse. C’est un résultat historique pour un pays aussi traditionnel que l’Irlande.

L’Irlande, prête au changement

Les générations ont évolué avec le temps. La population irlandaise avait déjà voté oui en faveur du divorce en 1995 et du mariage homosexuel en 2015. La question de l’avortement allait sûrement être la suivante mais ce n’était pas gagné, elle reste un sujet sensible. Jusqu’à ce que le projet de loi soit mis en place, l’avortement en Irlande est considéré comme illégal et passable de prison. C’est le 8ème amendement de la constitution. 

Perte de la puissance de l’Eglise

Aujourd’hui, le résultat positif à la libéralisation de l’avortement amène à penser que l’Eglise n’occupe plus une place aussi importante. Jusqu’à présent, elle a toujours jugé cet acte criminel. Mais avec ce référendum, la population s’est mobilisée. Selon les sondages de sortie des urnes, les hommes ont presque approuvé l’abrogation du 8ème amendement autant que les femmes et les moins de 25 ans plus que leurs aînés. Les plus de 65 ans étant ceux qui ont majoritairement voté contre. Le seul comté à avoir voté « non » à la légalisation de l’avortement est le comté de Donegal dans le Nord de l’Irlande. 

Mes impressions sur place

En étant sur place, j’ai pu mesurer l’importance que ce vote allait avoir sur le pays. L’Irlande s’est déchiré entre les pro-avortement et l’opposition. J’ai pu assister à des campagnes avec des affiches parfois très agressives. La population s’est sentie concernée et a voulu s’exprimer lors de ce référendum.

Beaucoup d’européens avec qui j’ai échangé ne savaient pas que l’Irlande avait cette problématique. Ils ont été surpris de savoir qu’un pays faisant partie de l’Union Européenne et proche géographiquement n’avait pas la même loi concernant l’avortement. 
Ce que l’on peut noter, c’est le très grand changement pour la femme. Jusqu’à présent, les jeunes filles ou les femmes qui souhaitaient avorter, devaient se rendre au Royaume-Uni. Avec cette avancée, elles pourront avorter jusqu’aux douze premières semaines de la grossesse. Elles auront le choix dans leur propre pays.

Prochaine étape : le projet de loi qui sera voté avant la fin de l’année 2018…

Tu peux lire aussi

photo
08 DÉC
GAGNE UN SEJOUR LINGUISTIQUE AU
CANADA
et plein d’accessoires de voyage !